top of page

Société Electique de l'Our - Vianden

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/21

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/34

La Société Électrique de l'Our ou SEO exploite la centrale à accumulation par pompage de Vianden afin de produire un courant de pointe. En outre, la SEO exploite également des centrales hydroélectriques au fil de l'eau et des centrales éoliennes.

 

Les premiers plans d'utilisation de l’énergie hydraulique dans la vallée de l'Our existaient déjà au début du 20ème siècle. Mais ils n’ont pas été mis en œuvre pour des raisons économiques et politiques. Ce n'est qu'après la deuxième guerre mondiale que le gouvernement luxembourgeois a repris cette idée. Le projet a eu, dès le départ, un caractère européen, car les personnes impliquées aussi bien dans la conception que dans l'exécution, étaient issues de nombreux pays européens. Les bases juridiques afférentes à la centrale à accumulation par pompage de Vianden ont vu le jour le 10 juillet 1958avec la signature du traité d’Etat entre le Grand Duché de Luxembourg et le Land Rhénanie-Palatinat. Les travaux de construction de la centrale ont débuté au mois d'août 1959. Les 4 premiers groupes hydroélectriques qui ont été mis en service pendant l'hiver 1962/1963. Un an plus tard, la deuxième phase de travaux, avec 5 machines, était terminée. L'inauguration officielle a eu lieu le 17 avril 1964. Au printemps 1970, la troisième phase de construction a été entamée avec une turbine-pompe réversible. La mise en service définitive a eu lieu, enfin, à l'automne 1976. En décembre 2014 une 11e machine (turbine-pompe réversible) d'une puissance de 200 MW a été mise en service.

La centrale de Vianden augmente la puissance de ses turbines par une 11ème machine d'env. 200 MW. Simultanément, la capacité de retenue utile a été augmentée de 500.000 m3. Pour y parvenir, la crête de digue du bassin supérieur est rehaussée de 1 m et l'eau est stockée dans le bassin inférieur sur 0,50 m plus haut. Les travaux de construction de la "machine 11" ont commencé au mois de janvier 2010 et se sont términés en décembre 2014. La mise en service de la "machine 11" fera passer la puissance totale des turbines à 1290 MW. Le volume d'investissement de ce projet gigantesque est d'env. 186 millions d'euros à la charge de RWE Power et Enovos Luxembourg.

Texte: SEO / photos: Marc Kieffer

bottom of page